i don't believe everything i hear, so many fools who live in fear
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
anipassion.com
Partagez | 
 

 Ye Byeol Su Pan ▲ Vive le cliché de l'Asia qui joue du violon... Complete

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité




MessageSujet: Ye Byeol Su Pan ▲ Vive le cliché de l'Asia qui joue du violon... Complete   Ven 7 Déc - 17:41

« Ye Byeol Su Pan »
crédits Tumblr ©️ ▲ feat L.Joe

CONTRÔLE DES IDENTITÉS ▲
Je m'appelle Ye Byeol Su Pan (ou juste Ye Pan) et je suis né(e) le 22 décembre 1993 à Kunming (Chine), j'ai donc (très bientôt) 17 ans. Je suis d'origine Nord Coréenne et Chinoise, je suis né moldu et je vis actuellement près de Londres avec ma tutrice légale, Nad. J'ai les yeux noirs et les cheveux noirs au naturel… mais ils restent rarement naturels, en général ils sont donc blonds, oranges ou roses…, plus longs que la moyenne et partent partout.. Je mesure 1 petit mètre 70 et je suis maigre… squelettique dirons certains. Mon look, c'est plutôt typiquement coréen, des couleurs et du n’importe quoi. Je suis ouvert à toute proposition légale et je suis plutôt tolérant. Je suis rebaptisé protestant. Quand je suis nerveux(se), je me plante les ongles dans les cuisses. J'ai peur de la folie. J'aime cuisiner, mes pays d’origines, l’arithmancie, la magie en général… mais je déteste la poussière plus que tout. Ma couleur préférée est l' orange et mon animal préféré l' autruche. Je ne pratique aucun sport. J'aime manger de la salade. Niveau musique, je suis plutôt classique avec des artistes comme Oskar Nedbal. Côté cinéma, j'aime les films comme les documentaires. Je lis principalement des livres comme des livres de cuisine et tous les livres en chinois ou coréen. Mon objectif dans la vie, c'est de d’avoir les meilleurs notes possibles. Je me vois comme quelqu’un qui est incroyablement chanceux mais qui ne devrait pas être dans cette école. Ma plus grande fierté, c'est pouvoir suivre les cours comme n’importe qui dans cette école et mon plus grand regret, ne pas pouvoir profiter de la magie pour aider ma famille. A Poudlard, mon endroit favori est/était la bibliothèque car le silence y est d’or. Je suis superstitieux. Je m'entends plutôt mal avec ma famille, d'ailleurs j'ai deux petits frères
CONTRÔLE DE L'ACTIVITÉ ▲
Je suis en sixième année. Je suis/J'ai été à Serdaigle où je me suis senti mieux là qu’ailleurs. Je passe/J'ai passé une très bonne scolarité, avec des facilités en potions et histoire de la magie mais des difficultés en astronomie. J'ai pris les options Arithmancie après mes BUSE, où j'ai eut de très bons résultats. Plus tard, je voudrais faire/Désormais, je suis un métier en lien avec la magie, quel qu’il soit.

« For those about to rock »
caractère ▲ contrôle des pensées

Serviable▲ Cordon bleu▲ Virtuose ▲ Studieux▲ Passionné
Dépendant (doit aider les autres)▲ Maniaque▲ Manipulable ▲ Superstitieux ▲ Craintif

S’il y a une chose à savoir sur Ye Byeol Su, c’est qu’il est croyant et pratiquant. Arrivé à Londres, il a lui-même demandé à se faire rebaptisé en tant que protestant. Dieu, il y croit dur comme fer et personne ne pourra lui enlever ça. Certains pourront le traiter de vieux jeux, naïf ou quoi que ce soit d’autres, à ces yeux, cela ne change rien. Même si on ne dirait pas qu’il est pratiquant, cela régit pas mal de choses dans sa vie. A commencer par le choix de ses fréquentations.

Mais très vite vient l’aspect de la passion chez lui. Il aime la cuisine asiatique plus que tout. Manger n’est pas ce qu’il préfère… il n’y a qu’à voir à quoi il ressemble pour le comprendre… Non, lui doit mettre la main à la pâte pour se sentir heureux. Il n’est pas très doué pour toute la partie créative, imagination… Il ne fait que refaire des recettes déjà inventées par d’autres, mais il le fait avec beaucoup de brio. Et c’est peu dire. Il pourrait passer sa vie dans les cuisines. Et il est tout aussi doué en potions ! Par contre, là, il préfère faire goûter à d’autres personnes, en général…

Cette passion, il l’a tout autant avec la musique… classique pour être précis. D’ailleurs, en passant, il fait du piano depuis qu’il est tout petit grâce à une voisine de palier de sa famille qui aimait beaucoup lui apprendre cet instrument… et également du violon, depuis qu’il a intégré Poudlard. Pour lui, c’était comme une nécessité de savoir jouer de ces deux instruments. Il adorait leur son et ne s’en lasse pas, bien qu’aujourd’hui il a moins le temps de pratiquer. Les autres jeunes de l’école n’ont pas vraiment l’air de comprendre ces passions… tout comme sa vision de la religion… donc il tente d’être un peu discret… car après tout, ce n’est rien d’autre qu’un lâche.

Oui, Ye est bien trop craintif envers le monde pour être honnête au grand jour. Ce n’est pas qu’il prend un malin plaisir à cacher la vérité… mais il est prêt à sacrifier la vérité si cela signifie gagner la sécurité. Le courage, il ne l’a jamais eu. Peut-être qu’il tient cela de sa mère qui pour s’enfuir de la Corée du Nord à dû mentir d’innombrables fois… Ou peut-être simplement que c’est sa nature à lui d’être un lâche. Libre à vous de le voir comme vous voulez. Il n’y a certainement ni de faux ni de vrai.

Pour résumer simplement, on peut dire qu’un tiers de sa vie est régit par la religion, un autre par ses passions… et le dernier par la peur qui le fige à n’importe quel instant. Sans compter qu’il a d’autres chaînes bien souvent oublier par ses proches : sa superstition et sa maniaquerie.

Si on touche le point de la superstition, alors là, Ye devient incroyablement crédule. C’est si facile à cet instant de faire ce que l’on veut de lui ! Cela explique pourquoi beaucoup d’élèves de Divination l’approche pour se « faire la main » sur lui. D’ailleurs, pas mal de personnes se passent le mot à ce sujet.

Au sujet de sa maniaquerie… là… c’est La chose qui énerve le plus son entourage en général. La poussière, il ne supporte absolument pas. Le désordre, cela passe encore… Mais niveau saleté, il est intraitable : il ne veut pas en voir. Cela vient directement de son père qui n’est pas mieux que lui sur le sujet : dans une cuisine, l’hygiène avant tout. Mais le fait qu’il ne tolère pas la poussière pose certains problèmes… notamment lorsqu’il se rend à la bibliothèque – qu’il adore pourtant – il a honte de l’avouer mais il porte souvent des gants lorsque les ouvrages sont trop poussiéreux… Car oui, monsieur est studieux. Très studieux. Il veut tout faire pour avoir les meilleures notes possibles. Pour… mériter sa place à Poudlard…

Non, il ne s’y sent pas chez lui. A ses yeux, il ne devrait pas être là. Il ne sait pas exactement pourquoi il ressent ça. Mais il le ressent plus fort chaque année passée. C’est comme une boule dans l’estomac. Comme si son corps voulait le pousser de lui-même en dehors de cette école. Alors… il fait tout pour mériter sa place. Autant pour se convaincre lui-même que les autres.

Mais quelque chose d’autre hante encore Ye, son côté serviable. Non, ce n’est pas aussi « chouette » que vous pouvez penser. Ce n’est même pas de la gentillesse. Disons simplement que c’est une manière de plus pour se racheter. Car il estime qu’il a trop de chance pour que cela soit « juste » aux yeux de Dieu. Il doit donc aider un maximum son prochain pour que tout cela serve à quelque chose… pour qu’il ait le droit de continuer à vivre ainsi.



« The future never dies »
histoire ▲ contrôle du passé


La petite enfance renferme les souvenirs les plus décisifs, non ?

Pour connaître Ye, il faut d’abord comprendre l’histoire de sa naissance, qui a été un véritable parcours du combattant… Donc il faut commencer tout ceci par deux personnes : Oh Hae Ra et Pan Yian.

Hae Ra était comme beaucoup de filles de la Corée du Nord : elle survivait. Chaque jour était une petite victoire. Devant ses yeux, elle a vu ses deux sœurs cadettes mourir de faim. Comme tant de monde. Son instinct vibrait en elle : elle devait fuir. Elle n’avait plus le temps de rêver à des idéaux pour son pays, plus le temps d’espérer que les choses s’arrangeraient… La fuite était la seule solution. Pour cela, il fallait qu’elle se lie avec des gens… louches. Des gens qu’elle ne connaissait absolument pas : et leur faire confiance. Des passeurs.

Les choses ont faîtes qu’elle réussit à atteindre la Chine. Mais elle savait que ce n’était que le début de son aventure… juste une infime partie. Il lui fallait maintenant se reculer le plus possible de la frontière pour que la police chinoise ne la renvoie pas chez elle… C’est ainsi qu’après des semaines de voyage, elle atterrit dans la compagne de Kunming. La chance lui sourit enfin… deux jours à peine plus tard, elle rencontra l’homme de sa vie. C’était un fermier du nom de Pan Yian. Il était beau. Tout comme elle. Il avait un sourire magnifique.

C’est à peine une semaine plus tard qu’ils se marièrent. Ils n’avaient pas le temps d’attendre plus… Il fallait que Hae Ra obtienne le plus vite possible ces papiers chinois pour qu’enfin la peur s’écarte de sa vie. Sauf que ce mariage ne fut pas vu d’un très bon œil par tout le monde. Même après la naissance de leur premier enfant, les tensions entourant la petite famille ne s’apaisèrent pas. Alors l’épopée recommença.

Deux ans, c’était l’âge de Ye quand sa famille entreprit le grand déménagement. Direction : l’Amérique du Nord. Son père y mit toutes ces économies, jusqu’au dernier centime pour payer le voyage. Le couple a toujours été incroyablement naïf face au monde malgré tout ce qui se passait. Peut-être étaient-ils un peu simplets ? Mais mine de rien, la chance leur sourit une fois la « Terre Promise ». Pour tomber dans les clichés, Yian trouva rapidement un boulot d’assistant cuisinier dans un restaurant asiatique. Hae Ra faisait le ménage pour quelques familles du quartier. Etonnement, Ye se rappelle très bien de cette période de sa vie. N’ayant pas les moyens de payer quelqu’un pour le garder, il restait dans un coin du restaurant en humant toutes les odeurs à sa portée. Depuis cette époque, il adore le bruit des assiettes s’entrechoquant, les odeurs d’épices et aussi goûter tout ce qui passe sous son nez… c’est plus fort que lui, il croque.


Et un tourbillon emporte tout.

Bientôt, la petite famille s’agrandit avec l’arrivée de deux petits frères pour Ye. Ning et Dewei. Mais malgré tout le bonheur que ces naissances sur Ye Byeol Su, il s’est toujours senti exclu du clan que formait ces frères. Ils avaient à peine un an de différence, tout le monde les prenait pour des jumeaux… et ils se comportaient comme tel. Et après tout, Ye avait quelques années de différences avec eux. Presque six ans entre Ning et lui, pour être exact.

En y pensant… c’est après la naissance de Dewei que tout commença à se chambouler… Petit à petit… mais sûrement. Hae Ra se mit à craquer. De plus en plus souvent. C’est comme si… son âme était usée jusqu’à la corde. Alors Ye a appris à faire le maximum à la maison. Ce n’était pas spécialement pas que c’était naturel pour lui d’aider sa mère et son père. Non, c’est plus quelque chose qu’il a comprit peu à peu. Si lui ne le faisait pas, personne ne le ferait.

Mais Ye avait l’impression que quelque chose bouillonnait en lui. Quelque chose qu’il ne comprenait pas. L’air était étrange… des objets bougeaient sans raison apparente. Des ampoules éclataient. Il prenait peur. Non, ce n’était pas sa maison qui était hantée, c’était lui. Lui et personne d’autre. N’oublions pas qu’étant superstitieux, il croit aux fantômes et tout ce genre de choses. Il ne pouvait en parler à ses parents. Sa mère était trop faible pour supporter quoi que ce soit de plus. Son père devait subvenir aux besoins de la famille… Ses frères étaient bien trop jeunes pour comprendre… Crevant de trouille, il s’est tourné vers la seule chose qu’il trouva : la religion.

En sortant de l’école, il filait directement aux cultes du temple de son quartier. Il y restait à peine quelques minutes avant de sortir en courant pour aller chercher ses frères chez la voisine qui les gardait et rentrer à la maison. Pour lui, le temple était un refuge. Son petit refuge rien qu’à lui. Plus sa mère allait mal, plus les « bizarreries » se manifestaient et plus il passait du temps à prier.

Puis arriva Nad. Nadia Deakin.


Nad est étrange. Ye serait incapable de la décrire. D’ailleurs, cette dernière ne l’appelle jamais « Ye » comme la majorité des gens. Non, elle doit aimer se compliquer la vie car elle le nomme Byeol Su en écorchant bien le plus possible les syllabes. La première fois, la prononciation était si grossière que Ye en aurait presque pleurer de rire.




Soyons seuls à deux.

C’était un soir où tout allait mal. Il venait de casser toutes les ampoules de l’appartement. Ses frères s’étaient réfugiés en pleurant dans la chambre de leurs parents. Alors il avait fuit… jusqu’au temple qu’il trouva fermé. C’était le drame. Il était perdu. Où aller ? Il savait bien pourtant qu’à cette heure-ci, l’établissement serait fermé… Pourquoi n’y avait-il pas réfléchi ? Pourquoi tout merdait ? Pourquoi était-il hanté à ce point ?

Nad apparut de nulle part. Il recula de quelques pas. Il avait déjà vu cette femme, plusieurs fois, même. Elle était souvent au temple. Elle avait des yeux doux et un sourire malicieux. Elle devait avoir tout juste passé la trentaine. Elle avançait droit vers lui, déterminée. Il se figea.

Ce fameux soir, elle devint la personne la plus importante à ses yeux. Et aller le rester pendant plusieurs années… Elle lui expliqua tout. Les sorciers. Les écoles de sorciers. Tout ce que Ye arrivait à assimiler en une soirée. Il comprit alors qu’il n’était ni fou ni hanté. Mais tout cela, était-ce vraiment un soulagement ?

Tout ce qu’il sait, c’est que le reste se passa très vite. Elle lui fit comprendre qu’il ne pouvait pas continuer ainsi. Il avait besoin d’une nouvelle vie, celle de sorcier. A ce moment-là, Ye Byeol Su aurait pu la suivre jusqu’au bout du monde. Parce qu’elle comprenait ce qu’il vivait. Elle était comme lui. Une « né-moldu ». Et cela faisait tellement du bien de ne plus se sentir seul ! « Soyons seuls à deux », ce sont les mots exactes de la femme.

Quelques semaines après leur rencontre, Nad fit un grand pas dans le sens de Ye. Elle lui demanda s’il voulait la suivre à Angleterre, son pays natal. Elle disait que ce serait mieux pour lui de s’écarter un peu de sa famille. Sa mère l’intoxiquait avec sa faiblesse. Ses frères l’utilisaient. Oh, il les adoraient ses petits frères… et c’était réciproque… Mais Ning et Dewei étaient de fins manipulateurs et surtout, ils connaissaient par cœur leur aîné. Et son père, il était si courageux pour toute cette petite famille… Ils s’en sortiraient sans lui, Ye en était certain.

Alors Nad demanda à Hae Ra et Yian s’ils étaient d’accord. Pour que Ye parte avec la jeune femme, il faudrait que cette dernière devienne sa tutrice légale… Il fallait aussi qu’ils expliquent tous les deux le fait que Ye était un sorcier…

Tout se passa incroyablement bien. Peut-être trop pour être vrai. Ce n’est qu’une semaine après avoir atterrit à Londres que Ning l’informa par lettre que sa mère avait de nouveau craqué. Au point d’avoir complètement effacé Ye de sa mémoire. Ça fait mal. Mais aujourd’hui, Ye a réussit à digérer cela. Cela reste toujours une blessure… Mais il peut enfin se dire que la vie continue.

De plus, il avait reçu la convocation pour Poudlard, il avait quelque chose à quoi s’accrocher. Et Nad était là pour lui… autant étrange qu’elle pouvait être. C’était quelqu’un de très… ouverte d’esprit. Au point de parler ouvertement de sexe – hétérosexuel et homosexuel –, de drogues et d’alcool avec Ye Byeol Su sans même sourciller. Elle se moquait gentiment du côté prude de l’Asiatique et du fait qu’il vive à fond sa religion. Mais… elle était fière de lui et le considérait sérieusement comme son fils, même si ce n’est pas encore totalement réciproque.

Une année à Poudlard passa. Pour dire vrai, Ye était complètement perdu au début. Il avait honte de son accent typiquement américain et tentait à tout prix de le gommer. Serdaigle lui convenait pourtant assez bien. Ces camarades ne lui posaient pas de problèmes et c’était tout ce qui comptait. Il pouvait étudier et faire tout pour avoir les meilleures notes pour Nad. A la fin de cette année… cette dernière lui fit un énorme cadeau : elle organisa son baptême en tant que protestant. Ye était aux anges.

Et les années passèrent. Et Ye Byeol Su Pan resta le même. Jusqu’à aujourd’hui. Le seul contact qu’il a encore avec sa famille, ce sont Ning et son père qui lui envoie de temps en temps des lettres. Finalement, il n’en souhaite pas plus. Ce n’est pas qu’il ne les aime pas… juste qu’il doit garder ses distances pour continuer son bout de chemin. Il espère sincèrement les revoir un jour.
.


CONTRÔLE PARENTAL ▲ Ooks ©
Bonjour, je suis Ooks, de retour ENFIN dans le rp depuis quelques semaines... Je suis là à cause/grâce à Natia que je vais coller jusqu'à la fin de sa vie ~ A part ça, je suis loin d'être une pro en HP donc si je fais une erreur, n'hésitez pas à me le signaler ! Chuu ~

PS : Je serai pas très active jusqu'au 20 décembre donc je m'en excuse d'avance... mais après, je vais tout exploser :28:

tous droits réservés - fear control 2012



Dernière édition par Ye Byeol Su Pan le Sam 8 Déc - 20:49, édité 16 fois
Revenir en haut Aller en bas
Jools I. Allen
Serpentard,
Modo à l'état pur.

avatar

Didn't you know there was a choice ?
MESSAGES : 159
INSCRIPTION : 20/11/2012

ÂGE RPG : Seize ans.
ANNÉE : Sixième.

STAR : Marloes Horst
PUF : Nim's
COPYRIGHT : Nim's


MessageSujet: Re: Ye Byeol Su Pan ▲ Vive le cliché de l'Asia qui joue du violon... Complete   Ven 7 Déc - 19:21

Bienvenue :3. Le fameux renfort dont parlait Natia je présume (a) !
Si tu as une question n'hésite pas, ton personnage a l'air fort intéressant ( un bon cuisinier :64: ) et puis tu peux passer dans le flood si ça te dit :) !

« ▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬ »


It's never yours but someone else's voice.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
F. Joseph Sterzbaum
Professeur,
Pouvoir à l'état pur.

avatar



❝ There's a point, far out there when the structures fail you, and the rules aren't weapons anymore ; they're shackles letting the bad guy get ahead. ❞

MESSAGES : 75
INSCRIPTION : 21/11/2012

ÂGE RPG : vingt-deux ans.
STAR : Joseph Gordon-Levitt.
PUF : Deshi.
COPYRIGHT : avatar (c) livanart ✎ gif (c) tumblr ✎ sign (c) tumblr + florence+the machine — spectrum.


MessageSujet: Re: Ye Byeol Su Pan ▲ Vive le cliché de l'Asia qui joue du violon... Complete   Ven 7 Déc - 19:39

Bienvenue sur FC :6:

Bon courage pour ta fiche, au plaisir de te retrouver vite dans le flood et le RPG :25:
J'espère que tu t'amuseras bien ici :21:

« ▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬ »




« why do we fall ? »
It is not the violence that sets men apart. It is the distance that he is prepared to go. We control the fear. But without the fear, we are all as good as dead.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sundae E. Ruadhagan
Poufsouffle,
Admin-geek à l'état pur.

avatar


« wich one of these words don't you understand ? oh caught in a mosh !
talking to you,
it's like claping with one hand »

MESSAGES : 116
INSCRIPTION : 15/05/2010

ÂGE RPG : Dix-huit ans.
ANNÉE : Septième année.

STAR : Masha Sedgwick.
PUF : Mocerino.
COPYRIGHT : Avatar © Neon Bitch. Signature trouvée sur le Facebook de Masha.


MessageSujet: Re: Ye Byeol Su Pan ▲ Vive le cliché de l'Asia qui joue du violon... Complete   Ven 7 Déc - 20:23

Oh cool, des asiatiques partout, il manque que des Ukrainiens et on aura tout le monde pour faire une énième catastrophe nucléaire :18:
*remballe son humour de merde*

Bienvenue sur le forum, ravie de voir plein de membres ! Ne t'inquiète pas au niveau de la véracité des faits HP, franchement ma Sundae se balade sans cesse avec un iPod alors que normalement y'a que dalle de Moldu à Poudlard, sincèrement te casses pas la tête tant que tu reste grosso modo dans l'ambiance :18: Si c'est vraiment un soucis pour toi d'être exact au niveau des précisions, n'hésite pas à faire un tour sur l'Encyclopédie Harry Potter ou sur le Wiki HP, mais on est pas si chiantes :P
Bon courage pour la fin de ta présentation, n'hésite pas à faire un tour dans le flood comme te l'a dit la brave et dévouée modo qui fait trop bien son boulot *susucre à nim's*

« ▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬ »

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité




MessageSujet: Re: Ye Byeol Su Pan ▲ Vive le cliché de l'Asia qui joue du violon... Complete   Ven 7 Déc - 20:50

OOOOOOOOOOOOOOOOKKKKKKKKKKSSSSSSSSSSSSSSSSSSSSS *wwwwwwwwww* MA BIQUETTTTTTTEEEEEEEEEEEEEEEEEE ! MA CHERIEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEE ♥️ :25: :17: :85: :57:

ON TOUCHE PAS A SES FESSES èé C'est les miennes ♥️ Eh eh ! *met propriété privé dessus* Un beau L.Joe rien que pour moi :64: *w* Oui je te laisse pas le choix ! I love youuu ♥️ Je suis tellement contente que tu sois revenue sur les rps si tu savais *w*

En tout cas bon courage pour faire ta fiche ! Si besoin tu peux aussi me demander :62:
Revenir en haut Aller en bas
Hope A. Williams
Serdaigle,
Modo à l'état pur.

avatar

MESSAGES : 105
INSCRIPTION : 26/11/2012

ÂGE RPG : 16 ans
ANNÉE : Sixième Année

STAR : Chyler Leigh
PUF : Tortunette
COPYRIGHT : Aurohook


MessageSujet: Re: Ye Byeol Su Pan ▲ Vive le cliché de l'Asia qui joue du violon... Complete   Ven 7 Déc - 21:43

Bienvenue à toi! =D

« ▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬ »

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nathanael A. Iscariote
Professeur,
Admin-geek à l'état pur.

avatar


They're talking about you, boy.

MESSAGES : 134
INSCRIPTION : 19/11/2012

ÂGE RPG : Trente-cinq ans.
METIER : Assistant préposé aux potions.

STAR : Norman Reedus.
PUF : Greenleek.
COPYRIGHT : HardCandy // Tumblr.


MessageSujet: Re: Ye Byeol Su Pan ▲ Vive le cliché de l'Asia qui joue du violon... Complete   Ven 7 Déc - 21:53

Bienvenue par ici ! :heart:
Bon courage pour ta fiche, et j'espère que tu te plaira parmi nous ! Si jamais t'as une question ou une hésitation à propos de quoi que ce soit, n'hésite pas à demander ! ^^
(Et ça fait toujours plaisir de voir du renfort arriver (a))

« ▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬ »


it seems like i'm addicted to failure.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité




MessageSujet: Re: Ye Byeol Su Pan ▲ Vive le cliché de l'Asia qui joue du violon... Complete   Sam 8 Déc - 20:50

Merci beaucoup à tous, c'est tout tout chou tout ça ! :26: J'ai eu le droit à un super accueil !

*fait un câlin à tout le monde*

Et t'inquiète pas ma Poule, je suis venu pour toi à la base, personne ne me piquera à toi ! à part si c'est quelqu'un de très très sexchy

*court terminer sa fiche avant de se faire taper sur les doigts*


EDIT : Fiche terminée... j'espère que tout sera en ordre ! :22:
Revenir en haut Aller en bas
Nathanael A. Iscariote
Professeur,
Admin-geek à l'état pur.

avatar


They're talking about you, boy.

MESSAGES : 134
INSCRIPTION : 19/11/2012

ÂGE RPG : Trente-cinq ans.
METIER : Assistant préposé aux potions.

STAR : Norman Reedus.
PUF : Greenleek.
COPYRIGHT : HardCandy // Tumblr.


MessageSujet: Re: Ye Byeol Su Pan ▲ Vive le cliché de l'Asia qui joue du violon... Complete   Sam 8 Déc - 21:48

Ben écoute, tout me semble en ordre, je te valide. :heart:
Bon jeu parmi nous, & je te demande un lien !

« ▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬ »


it seems like i'm addicted to failure.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Fear Control
Omnipotens,
Lucidité à l'état pur.

avatar

I know all about you,
even your darkest secrets.

MESSAGES : 82
INSCRIPTION : 14/11/2009

ÂGE RPG : Mille ans.
METIER : Voir et entendre tout.

STAR : Maggie Smith.
COPYRIGHT : Bazzart.


MessageSujet: Re: Ye Byeol Su Pan ▲ Vive le cliché de l'Asia qui joue du violon... Complete   Sam 8 Déc - 21:51

« LE CHOIXPEAU VOUS A ENVOYÉ A Serdaigle »
sagesse à l'état pur

Félicitations Ye Byeol Su Pan, vous êtes un Serdaigle !
Maintenant que le Choixpeau vous a réparti, vous devez aller déclarer votre avatar ici ! Une fois le message posté, vous n'avez même pas à attendre la validation des admins, vous pouvez d'ores et déjà aller role player, mais si vous le désirez, avant, vous pouvez poster vos différents topics de lien ici ! Si vous avez besoin qu'on joue quelqu'un de votre famille, n'hésitez pas à proposer des précréés ici !

« ▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬ »

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://fearcontrol.forumactif.com
Invité
Invité




MessageSujet: Re: Ye Byeol Su Pan ▲ Vive le cliché de l'Asia qui joue du violon... Complete   Sam 8 Déc - 21:54

    Oh merci beaucoup beaucoup :29:
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé





MessageSujet: Re: Ye Byeol Su Pan ▲ Vive le cliché de l'Asia qui joue du violon... Complete   

Revenir en haut Aller en bas
 

Ye Byeol Su Pan ▲ Vive le cliché de l'Asia qui joue du violon... Complete

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» vive Chavez, vive Castro
» Le 30 mai 1431... Jeanne d'Arc est brulée vive à Rouen...
» La Suisse 'coffre-fort' pour argent sale, un cliché dépassé
» Vive stupéfaction de Danielle Mitterrand
» ABA LA JUSTICE, VIVE IMPUNITÉ ET VIVE MARTELLY !

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
FEAR CONTROL ▲ :: Johnny, I hardly knew ya ! :: You could be mine :: Présentations validées-