i don't believe everything i hear, so many fools who live in fear
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 JOOLS ♦ I'm a cold heartbreaker.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Jools I. Allen
Serpentard,
Modo à l'état pur.

avatar

Didn't you know there was a choice ?
MESSAGES : 159
INSCRIPTION : 20/11/2012

ÂGE RPG : Seize ans.
ANNÉE : Sixième.

STAR : Marloes Horst
PUF : Nim's
COPYRIGHT : Nim's


MessageSujet: JOOLS ♦ I'm a cold heartbreaker.   Sam 24 Nov - 1:22

« Jools Isbell Allen»
Brylee © ▲ feat Marloes Horst

CONTRÔLE DES IDENTITÉS ▲
Je m'appelle Jools Isbell Allen et je suis né(e) le 23 aout 1996 à Seattle, j'ai donc 16 ans. Je suis d'origine Américaine, je suis Sang-mêlé et je vis actuellement à Londres avec personne, je vis seule dans mon appartement.. J'ai les yeux verts-bleus et les cheveux blonds, longs et plus ou moins lisses. Je mesure 1M68 et je suis fine mais pas maigre. Mon look, c'est plutôt de tout. Je peux très bien traîner avec des t-shirt de groupes que j'aimes ou des trucs totalement différents. Je n'ai pas de style particulier.. Je suis bisexuelle et je suis tolérante puisque je m'en fou. Je suis absolument athée. Quand je suis nerveuse, je passe ma main dans mes cheveux. J'ai peur de la mort, affreusement peur de la mort même.. J'aime la musique, sortir, m'amuser, manger, le piano... mais je déteste les cours, les profs, l'autorité, les gens stupides et les hypocrites. Et... non tout le monde en fait.. Ma couleur préférée est le bleu marine et mon animal préféré le l'aigle. Je pratique la gymnastique. J'aime manger tout ! Absolument tout !. Niveau musique, je suis plutôt rock, mais aussi d'autres choses de temps à autres avec des artistes comme Les Guns N' Roses, Slash, Bob Dylan, Ray Charles, Scorpions, Nirvana... bref la liste est longue. Côté cinéma, j'aime les films comme Million Dollar Baby, Batman, Inglorious Basterds, Inception.... Je lis de tout. Il suffit que le résumé me plaise. Mon objectif dans la vie, c'est de m'amuser, après tout faut bien en profiter, non ?. Je me vois comme une personne assez insupportable. Et qu'il ne faut pas emmerder, éventuellement.. Ma plus grande fierté, c'est euh actuellement ? Rien du tout. et je n'ai, aucun regret, la vie est un peu courte pour ça. A Poudlard, mon endroit favori est le parc car c'est ouvert, et plus vaste. Je suis absolument pas superstitieuse. Je m'entends bien avec ma famille, d'ailleurs je n'ai pas de frères ni de soeurs.
CONTRÔLE DE L'ACTIVITÉ ▲
Je suis en 6ème année année. Je suis à Serpentard où je me sens plutôt à l'aise. Je passe une scolarité ni bonne, ni mauvaise , avec des facilités en Défense contre les Forces du Mal et Sortilèges mais des difficultés en Histoire de la Magie. J'ai pris les options Potions, Botanique, Métamorphose, Défense contre les Forces du Mal après mes BUSE, où j'ai eut de bons résultats. Plus tard, je voudrais faire Guérisseur.

« For those about to rock »
caractère ▲ contrôle des pensées

Intelligente ▲ Franche ▲ À l'écoute ▲ Observatrice ▲ Indépendante.
Insensible ▲ Froide ▲ Renfermée ▲ Méprisante ▲ Solitaire.

Jools est avant tout insensible. Ce qu'on lui dit semble rebondir sur elle sans la toucher. En fait, ce n'est pas qu'une apparence, elle a apprit a mettre une barrière entre elle et les autres tant et si bien que pour espérer la toucher, il faut y aller, vraiment. Enfin, ça ne l'empêche pas d'être présente pour ses amis, loin de là, elle est même très à l'écoute de tous leurs soucis simplement, elle ne vous plaindra pas, disons qu'elle trouvera quelque chose à dire, quelque chose de réconfortant même, mais au fond d'elle, elle ne ressentira pas une certaine compassion. Mais cela ne veut pas dire qu'elle est hypocrite, en fait, c'est l'inverse, elle donne son idée sur tout et tout le monde ce qui la rend soit parfaitement insupportable soit attachante, ça change en fonction des gens. Non vraiment, elle est très franche, très directe, mais elle sait ce qu'il faut dire pour apaiser. Jools ressent-elle de l'attachement pour les personnes avec qui elle traîne ? Ça dépend. Elle les aime bien, c'est sur, sinon elle ne resterait pas avec eux et les rembarrai mais au fond, seule une petite poignée compte réellement pour elle. Moins il y en a, moins on souffre, c'est ce qu'elle se dit. Mais pour ceux qu'elle aime, elle est dévouée, plutôt observatrice à l'ordinaire, elle ne l'est que plus avec ceux qu'elle aime et elle essaie de les protéger. Mais au fond, elle reste une éternelle solitaire, elle n'a pas vraiment besoin d'eux, elle le sait. Alors parfois elle s'isole parce qu'elle a besoin de se retrouver, seule, et ses amis le savent : elle ne s'ouvre à personne. Si l'on vient pleurer sur son épaule parce qu'elle est présente, on sait pertinemment que l'inverse relève de l'inimaginable. Elle préfère de loin garder ses problèmes pour elle, quitte à pleurer le soir dans son lit. Mais pourquoi chialer en public ? Elle n'a aucune envie qu'un attroupement se forme autour d'elle, en lui demandant pourquoi elle pleure. Elle trouve ça presque... humiliant. Non vraiment, elle ne partage pas ses douleurs et c'est mieux ainsi.

Jools est brillante, intelligente ses profs l'ont remarqué. Elle est insupportable aussi, difficile de passer à côté. Pas un cours ne passe sans qu'elle ne fasse plusieurs remarques : amusantes, blessantes, insolentes, déplacées. Tout y passe. Certains trouvent ça drôle, d'autres non. Aussi certains professeurs l'adorent et d'autres la détestent. Mais peu lui importe, en cours quand elle s'ennuie, elle fait savoir, c'est tout. Et puis, tant que ses résultats sont bons et qu'elle n'a pas à se fouler pour ça, pourquoi s'inquiéter ? En fait, ses remarques ne sont qu'un infime témoignage du mépris qu'elle éprouve à l'égard d'un bon nombre de personnes qu'elle trouve stupide. Elle n'hésite pas à le faire savoir, et peu lui importe les conséquences de ses paroles. Elle balance froidement ce qu'elle a à dire et l'assume entièrement. Elle s'est ainsi fait pas mal d'ennemis mais n'en a rien à carré. Elle reste plutôt populaire, peut-être parce qu'elle a ce côté charismatique, peut-être parce que son sourire est magnifique, allez savoir. Jools est séductrice, infiniment. Elle enchaîne les histoires sans lendemain et sans remords, elle refuse de s'attacher, de s'engager, de tomber dans la niaiserie et de se recevoir en pleine gueule les fruits d'un amour brisé. Malgré sa peur de la mort, elle se détruit. Jools ne se prive de rien, elle cumule les excès, elle ne veut pas avoir de regrets et n'en a d'ailleurs pas. Jools fait tout ce qu'elle a envie, quand elle en a envie, qu'on la suive ou non. Elle n'est pourtant pas pourrie gâtée ou capricieuse, seulement si elle a envie de sortir, elle le fait, si elle veut coller une baffe à un préfet, no soucis, elle le fait, si elle a envie de gueuler en pleine nuit dans le dortoir pour réveiller tout le monde, elle le fait. Peu lui importe les heures de colles, punitions, avertissements et autre bordel.
Elle s'en fou et elle assume.


« The future never dies »
histoire ▲ contrôle du passé




Son plus lointain souvenir... il demeurait intact dans sa mémoire... Elle se souvenait de sa vaste chambre éclairée par le soleil qui pénétrait par une immense fenêtre. Elle se rappelait de sa mère qui doucement brossait ses cheveux en lui racontant quelque chose que Jools n'écoutait pas. Dans la famille Allen on était riche de génération en génération et Jools grandissait donc dans une grande maison quelque part aux États Unis. Elle n'avait pas de père, enfin, elle ne l'avait jamais connu. Juliet, sa mère, lui avait très peu parlé de lui et de toute façon, puisqu'elle ne le connaissait pas, il ne lui manquait pas. Sa mère travaillait beaucoup et une nourrice s'occupait d'elle, aussi ces moments qu'elle pouvait partager avec sa mère étaient privilégiées. Elle adorait ça. Jools était fille unique. Juliet avait essayé d'avoir d'autres enfants mais n'avait fait que des fausses couches et n'essayait même plus, afin de se consacrer son temps libre uniquement à sa fille. C'était elle qui lui apprenait le piano, elle qui lui avait donné goût à cet instrument que Jools jouait de plus en plus seule, se découvrant une réelle passion. C'était elle qui avait tenu à ce qu'elle fasse de la gym. Et c'était encore elle qui lui avait fait apprécier ce sport. Son enfance fut délicieuse. Elle ne manquait de rien, avait des amis, une mère aimante. Juliet était une sang-pur mais le père de Jools était un moldu, pourtant la famille de Juliet ne lui en tint pas compte, ils aimaient leur fille.
Neuf ans. C'est nombre d'années que dura ce doux bonheur.
Puis, il y eut les cris en pleine nuit. Jools ne comprenait pas, elle faisait comme si elle n'entendait pas pourtant elle le savait, c'était sa mère qui hurlait. Sans raison, elle se réveillait juste en pleine nuit et s'époumonait, ou alors ne s'endormait-elle pas. Ses traits étaient tirés, elle semblait infiniment fatiguée, elle travaillait moins pourtant mais... quelque chose n'allait pas. Elle criait plus, semblait moins patiente, moins aimante moins... elle-même. Les semaines passèrent. Jools ne comprenait toujours pas. Ce qui rongeait sa mère progressait, elle était devenue froide, les moments si précieux autrefois, n'étaient plus que des souvenirs. Elle était trop jeune pour comprendre et même en suppliant sa nourrice, elle n'obtenait rien. Elle essayait de trouver, de lâcher des sous-entendus, de questionner sa mère. Elle ne parvenait pas encore à comprendre. Les hurlements déchiraient le silence de la nuit, elle devait se contenter de se renfoncer dans sa couette en espérant silencieusement que ça cesse. Elle interrogeait l'entourage de sa mère, se renseignait là où elle le pouvait, sa mère commença à avoir des absences. Et toujours rien. Les mois se succédèrent, les années même. Rien ne s'arrangeait, au contraire.
Elle venait d'avoir onze ans lorsque sa vie prit un tournant.
Mme Allen l'avait décidé, elles allaient déménager. Elle avait imposé ça dans un de ses moments de lucidité. En effet, quelques semaines plus tard, à son entrée à Poudlard en fait, Juliet et Jools emménageaient à Londres. Finie la nourrice, finie cette vie qu'elle avait toujours connue. Heureusement pour elle, Jools passait la plus grande partie de son année à Poudlard. Et pourtant, le peu de temps qu'elle passait avec sa mère l'inquiétait. À son âge, elle devait s'occuper d'elle, alors que Juliet refusait toute aide extérieur, se souvenait à peine de sa fille et émergeait de moins en moins souvent de ses phases de délire. Reconnaissait-elle encore son enfant ? Sa douce fille qu'elle avait choyée en un temps pas si lointain qui leur semblait à toutes les deux à des années lumières de là... Sa chère Jools qui grandissait en s'occupant de sa mère, s'enfermant un peu plus chaque jour sans que personne ne s'en aperçoive. Sa gamine qui essayait de s'épanouir, seule. Lorsqu'elle jouait du piano, elle se rappelait nettement de sa mère qui l'observait, avant, en lui donnant des conseils ou en appréciant simplement la façon dont sa fille jouait.
Juliet s'enfonçait chaque jour un peu plus dans des limbes inconnues de tous. Elle murmurait, ou hurlait, des paroles incohérentes et sa fille l'observait, sans savoir quoi faire. Elle la nourrissait, essayait de l'apaiser. En vain. Les années s'écoulèrent, lorsque Jools dut entrer en cinquième année, elle était sûre de deux choses : sa mère ne redeviendrait jamais celle qu'elle avait connu. Et elle ne savait plus qu'elle avait une fille. Juliet la regardait comme si elle était une étrangère. La vipère dut se rendre à l'évidence. Ce fut elle qui contacta des services de psychiatries, elle qui condamna sa mère à rester dans un service spécialisé. La maison qu'elles habitaient fut vendu et Jools put bénéficier ainsi d'un appartement à Londres. À chaque vacances, elle passait voir sa mère, dans l'espoir que les choses s'arrangent.
Et malgré tout, rien ne s'arrangeait, Juliet sombrait chaque jour plus dans la démence et Jools vivait sa vie comme elle le pouvait.
Sixième année, nouvelle rentrée, nouvelle année.
Et rien ne change.



CONTRÔLE PARENTAL ▲ jüw ©
Hello :3. Je suis donc Nim's et je suis venue ici parce que Moce et Poipoi avaient besoin de quelqu'un d'autre pour les aider. Erhm, y'a pas grand chose à savoir sur moi, j'aime la musique, lire, écrire et en fait énormément de choses qui seraient plutôt longues à écrire. Voilà j'ai pas envie de m'étendre donc je vais simplement stopper ici.

tous droits réservés - fear control 2012



Dernière édition par Jools I. Allen le Lun 26 Nov - 23:28, édité 4 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sundae E. Ruadhagan
Poufsouffle,
Admin-geek à l'état pur.

avatar


« wich one of these words don't you understand ? oh caught in a mosh !
talking to you,
it's like claping with one hand »

MESSAGES : 116
INSCRIPTION : 15/05/2010

ÂGE RPG : Dix-huit ans.
ANNÉE : Septième année.

STAR : Masha Sedgwick.
PUF : Mocerino.
COPYRIGHT : Avatar © Neon Bitch. Signature trouvée sur le Facebook de Masha.


MessageSujet: Re: JOOLS ♦ I'm a cold heartbreaker.   Sam 24 Nov - 12:19

Youhouuu bienvenue Nimsouille ! :23:
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jools I. Allen
Serpentard,
Modo à l'état pur.

avatar

Didn't you know there was a choice ?
MESSAGES : 159
INSCRIPTION : 20/11/2012

ÂGE RPG : Seize ans.
ANNÉE : Sixième.

STAR : Marloes Horst
PUF : Nim's
COPYRIGHT : Nim's


MessageSujet: Re: JOOLS ♦ I'm a cold heartbreaker.   Sam 24 Nov - 14:39

Merci Momo :73:
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nathanael A. Iscariote
Professeur,
Admin-geek à l'état pur.

avatar


They're talking about you, boy.

MESSAGES : 134
INSCRIPTION : 19/11/2012

ÂGE RPG : Trente-cinq ans.
METIER : Assistant préposé aux potions.

STAR : Norman Reedus.
PUF : Greenleek.
COPYRIGHT : HardCandy // Tumblr.


MessageSujet: Re: JOOLS ♦ I'm a cold heartbreaker.   Dim 25 Nov - 23:52

:57:

« ▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬ »


it seems like i'm addicted to failure.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jools I. Allen
Serpentard,
Modo à l'état pur.

avatar

Didn't you know there was a choice ?
MESSAGES : 159
INSCRIPTION : 20/11/2012

ÂGE RPG : Seize ans.
ANNÉE : Sixième.

STAR : Marloes Horst
PUF : Nim's
COPYRIGHT : Nim's


MessageSujet: Re: JOOLS ♦ I'm a cold heartbreaker.   Lun 26 Nov - 23:29

:1:
Fiche terminée 8D.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Fear Control
Omnipotens,
Lucidité à l'état pur.

avatar

I know all about you,
even your darkest secrets.

MESSAGES : 82
INSCRIPTION : 14/11/2009

ÂGE RPG : Mille ans.
METIER : Voir et entendre tout.

STAR : Maggie Smith.
COPYRIGHT : Bazzart.


MessageSujet: Re: JOOLS ♦ I'm a cold heartbreaker.   Lun 26 Nov - 23:34

« LE CHOIXPEAU VOUS A ENVOYÉ A SERPENTARD »
Sarcasmes à l'état pur

Félicitations Jools I. Allen, vous êtes un Serpentard !
Maintenant que le Choixpeau vous a réparti, vous devez aller déclarer votre avatar ici ! Une fois le message posté, vous n'avez même pas à attendre la validation des admins, vous pouvez d'ores et déjà aller role player, mais si vous le désirez, avant, vous pouvez poster vos différents topics de lien ici ! Si vous avez besoin qu'on joue quelqu'un de votre famille, n'hésitez pas à proposer des précréés ici !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://fearcontrol.forumactif.com
Contenu sponsorisé





MessageSujet: Re: JOOLS ♦ I'm a cold heartbreaker.   

Revenir en haut Aller en bas
 

JOOLS ♦ I'm a cold heartbreaker.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» LMDC Tag Team Championships: Floyd Mayweather & Randy Orton Vs Stone Cold Steve Austin & John Cena
» Heartbreaker version girl [Finish]
» Cody Rhodes Vs Mark Henry Vs Stone Cold Steve Austin
» It's too cold outside for angels to fly [PV Gryfi] || Fini ♪
» Cold war Commander

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
FEAR CONTROL ▲ :: Johnny, I hardly knew ya ! :: You could be mine :: Présentations validées-